PRSIDENCE DE LA REPUBLIQUE

DECLARATION

Considérant l'indépendance comme un droit d'un pays de s'administrer lui-mênme suivant les droits fondamentaux proclamés par
la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, dont le Portugal et l'Angola sont cosignataire

Considérant les clauses du Traité de Simulambuco signé le 1er Février 1885 entre les Princes, Notables et Chefs repésentant le
peuple Cabindais et le Portugal;
Vu la Constitution Portugaise de 1933 en vigueur jusqu'en 1974;Vu la liste des pays à décoloniser approuvée par l'Organisation pour l'Unité Africaine en 1964 ;
Pouvons constater qu'il est indiscutable le droit du territoire kabindais(Cabindais) à l'autodétermination et à l'indépendance.C'est-à-dire d'exercer sa souveraineté.Et que l'Angola n'avez et n'a pas le droit d'attaquer, envahir, occuper, annexer et intégrer le territoire et les populations du Kabinda au territoire et aux populations d'Angola, comme il l'a faite en Novembre 1975.En effet, les autorités civils et militaieres de Mouvement Populaire pour la Libération de l'Angola "M.P.L.A." soutenu par Cuba, Congo brazzaville, la RDC- Congo, Portugal, Zimbawe ainsi que les multinationales , Cabinda Gulf Oil Company, Chevron, Total FinaElf, Agip, BP-Amoco, Texaco, ExxonMobil, et d'autres s'étaient randus coupables d'un acte d'agression défini comme tel dans la résolution 3314 (XXIX) prise par l'Assemblée Généralle de
l'ONU, le 14 décembre 1974.Dans la présentation de l'État de la situation il est impotant de faire savoir que par cette agression le gouvernement angolais a placé plusde 120.000 militaires angolais au Kabinda qu'exerce une repression accru contre les kabindais tant de l'intéreur que de l'extérieur.Ils font des enlèvements, des tueries, des violes, des tortures et d'autres crimes de masse.En attendant la Société Nationale Angolaise de pétrole, Sonangol fait le pillage de la principale resource naturelle de Kabinda au détriment de son peuple qu'est le pétrole, dont les gisement sont mis en exploitation par les compagnies pétrolières et groupes cités, il y a plus de 37ans.Eu égard à ce qui précéde, je déclare:
1.Que le peuple kabindais ne s'aura plus jamais accepter le permanent pillage et vol des ressources naturelles de son territoire par le M.P.L.A., de Monsieur José Eduardo dos Santos, débutées le 11 Novembre 1975;

2.Que les multinatinales sur place au Kabinda(Cabinda) modiffient leur regard et leur position d'avent-garde du "M.P.L.A." face à énormes moyens financiers disproportionés qu'ils metent à la disposition du gouvernement angolais, qui n'est cesse d'acheter des armes pour tuer, corrompre et maintenir son épisode de la colonisation et occupation illégale au Kabinda;
3. Que les multinatinales présente au Kabinda comprénent la nécéssité d'une rencontre avec une délégation des responsables du gouvernement de la République du Kabinda(Cabinda), dans un pays à se convenir;
4. Que le peuple Kabindais a déjà prononcé son objectif " l'Independance" et nous disons que temps est venu de faire cesser l'occupation du Kabinda, de faire valoirnos droits, de se démarquer du tempérament pacifique pour prévenir le monde politique face à la repression angolaise;
5. Qu'il n'est plus compréhensible d'accepter le discours dominant comme: Réunion-Inter-Cabindaise "financé par le M.P.L.A.", l'Autonomie Spéciale, Autonomie Interne, Statut Spécial, etc, etc.A-t-on déjà vu un esclave voulan se libérer des liens qui l'enchaînent, demander à son maître de lui constrire la nouvelle maison qu'il devra occuper après sa libération?
Non, tout ça doit être considéré comme marketing politico-diplomatique ou/et calcul électorale baignée dans un concept vide de sens.Le peuple kabindais ne peut plus s'intégré dans ces notios.Plus question de présenter une réputation angélique face à l'Angola et ses alliés;

6. Que le peuple kabindais et ses alliés sache que la République du Kabinda c'est engager auprès des institutions financières internationales sur la base notammentde réciprocité d'avantage, pour obtenir les moyens convenable et de mettre fin a l'aventure de l'Angola au Kabinda(Cabinda) comme j'avait promis, à ma qualité de Président.Et j'exhorte les nationalistes kabindais a l'unité d'acction.
Fait en europe, p.b. le 5 Août 2012.
Prof.Afonso Massanga.
Président de la République.